G14 (3).jpg

MARISSA ZAPPAS
PARFUMEUR - POÈTE DE NEW YORK À PARIS

Marissa Zappas est un parfumeur et poète basé à New York. Son approche de la  parfumerie est une entre sa formation en anthropologie et de sa passions pour les  parfums du début du vingtième siècle. 

 

Elle est notamment très inspirée par les parfums de Schiaparelli, Dali et Lucien Lelong.  Marissa est connue pour ses collaborations avec des artistes et des écrivains de New  York. Marissa a pu travailler avec Liara Roux sur un parfum WH*RE pour accompagner  son livre, Whore of New York, mais aussi avec l'astrologue Annabel Gat sur Annabel's  Birthday Cake, et auparavant avec les écrivains Rachel Rabbit White (poète) et Gideon  Jacobs (écrivain d'art). Ses parfums délicats et nostalgiques combinent le fantastique et  le réel avec le gothique et le moderne.  

 

Marissa conçoit les parfums de manière inattendue, grâce à sa spécialisation en  anthropologie, dont le mémoire portait sur l'histoire du parfum. Après avoir obtenu son  master, Marissa a donc décidé de poursuivre sa passion et de s’investir dans l'art de la  parfumerie . Marissa a suivi la formation de parfumerie du FIT (Fashion Institute of  Technology) avant de travailler pendant 2 ans comme apprentie auprès du maître  parfumeur Olivier Gillotin, chez Givaudan avec qui elle a notamment crée Queen  Nzinga from the Redamance Collection . Depuis 2019 , Marissa décide de travailler en  tant que parfumeur indépendant entre New York et Paris. 

 

Pour Marissa, le dialogue créatif est la partie fondamentale de la création. Cela signifie  qu'elle est amenée à écouter au-delà des mots ; les sentiments, les couleurs, les  textures et les idées. Marissa est en relation avec des artistes qui utilisent des moyens  plus visuels pour interpréter les parfums où d'autres ne le feraient pas. Elle est  passionnée par le langage des fleurs et le symbolisme, et introduit souvent cette  symbolisation dans ses créations. Le dialogue créatif est une véritable inspiration,  fondée sur le respect et la créativité. Cette conversation la incite souvent à créer plus  librement, en découvrant de nouveaux moyens de création.

  • Instagram